Six étapes pour démarrer un programme de tutoriels vidéo

La création d’une série de tutoriels vidéo est une excellente stratégie pour n’importe quel programme de formation et, lorsqu’elle est correctement menée, peut construire une expérience de formation plus facile à gérer, avec des contenus aisément réutilisables. Mais avant de commencer, vérifiez que vous avez bien effectué les six étapes qui vont suivre.
#1 Cernez précisément votre audience
La première étape préalable à la création d’une série de tutoriels est de cerner précisément l’audience à laquelle elle est destinée. Pour commencer, déterminez qui vous voulez cibler. S’agit-il de nouveaux utilisateurs, ou d’utilisateurs intermédiaires désirant se perfectionner ? Votre objectif doit être de bien cerner votre cœur de cible de sorte que vos vidéos se concentrent sur l’essentiel et fournissent la meilleure formation possible. Des tutoriels qui s’adressent à une audience trop large ratent généralement leur objectif en étant soit trop simples pour certains et trop complexes pour d’autres.
Si vous n’avez pas accès à vos utilisateurs, dressez une liste de tout ce que vous savez déjà sur eux. Vous pourrez être surpris d’en connaître plus que ce que vous pensez. Au pire, essayez d’établir votre audience cible en déterminant grossièrement leur niveau moyen d’expertise et de familiarité avec votre logiciel. Voici quelques questions qui vous y aideront :
1. Qu’est-ce qui vous incite à créer cette série de tutoriels ?
2. Qui retirerait le plus d’avantages de ces tutoriels ?
3. Votre audience est-elle constituée principalement d’utilisateurs débutants ou d’utilisateurs expérimentés ?
4. Quel niveau d’expérience a votre utilisateur moyen sur la technologie en général ?

Votre audience une fois établie, votre prochaine mission majeure sera d’identifier comme elle utilise votre logiciel. Quels sont ses difficultés et ses usages les plus courants ? Ces questions mettront en lumière les domaines où vos utilisateurs ont le plus besoin d’aide, et vous aideront à construire le plan de votre contenu pour y répondre.

#2 Etablissez des objectifs
Lorsque vous établissez vos objectifs, commencez par vous placer à la fin de votre série de tutoriels. Imaginez ce que vous désirez que vos utilisateurs soient capables de faire lorsqu’ils auront fini de les visionner, et faites le chemin à l’envers jusqu’au début. Listez les concepts et les compétences les plus importantes qu’un utilisateur doit posséder pour être efficace. Pour vous aider dans cet exercice, voici quelques questions clés à garder à l’esprit :
1. Mes objectifs couvrent-ils toutes les difficultés les plus courantes ?
2. Mes objectifs sont-ils adaptés au niveau de connaissances et de compétences de mon audience ?
3. Mes objectifs sont-ils adaptés à l’étendue et au budget alloué à ce projet ?
#3 Créez un plan pour organiser vos contenus
Listez tous les sujets que vous devrez couvrir afin que vos utilisateurs accomplissent les objectifs fixés plus haut. Cette liste doit couvrir tout le spectre, des concepts généraux jusqu’aux compétences les plus spécifiques. Lorsque vous aurez fini, déroulez la liste et marquez les transitions naturelles dans le scénario d’utilisation du logiciel. Ces transitions sont autant d’endroits où vous pourrez potentiellement terminer une vidéo et en commencer une autre.
A partir de là, vous devrez décider combien de vidéos vous prévoyez de créer et combien de contenus vous souhaitez inclure dans chaque. Pour décider combien d’informations inclure dans une vidéo, il existe un concept très intéressant : la charge cognitive. Ce concept met en jeu la capacité maximale de stockage d’informations dans la mémoire de travail d’un individu, et implique essentiellement qu’il existe une limite à la quantité d’informations que l’on peut enseigner et à la vitesse avec laquelle on peut le faire. Enseignez trop d’informations ou trop rapidement, et vous allez frustrer votre auditoire, qui se sentira submergé et sera moins enclin à continuer plus avant. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour éviter de surcharger vos utilisateurs.
Tout d’abord, évaluez la complexité du sujet que vous enseignez. Si votre tutoriel traite d’un concept ou d’une compétence vraiment complexe, vous devrez sans doute ralentir le rythme de la formation pour apporter plus d’explications. Typiquement, plus les sujets sont complexes, moins vous pourrez en intégrer dans une même vidéo, donc vous devez en tenir compte dans l’organisation de vos contenus. Dans ce contexte, voici quelques questions que vous devrez vous poser :
1. Quel est le niveau de complexité du ou de les sujets pour cette vidéo ?
2. Puis-je enseigner plus d’un sujet à un rythme adéquat ?
3. Tous les sujets dans la vidéo sont-ils connectés les uns aux autres ?
4. Y a-t-il clairement un début, un milieu et une fin ?
5. Combien de sujets puis-je enseigner avant que mon auditoire ne se sente submergé ?
Deuxièmement, contactez plusieurs personnes qui sont prêtes à vous donner leurs impressions et détaillez leur votre plan de contenus. Le mieux est de prendre des personnes de niveaux d’expérience différents, de façon à obtenir un large éventail d’opinions. Posez leur directement des questions telles que : « Maintenant que vous avez regardé cette vidéo, vous sentez vous à l’aise pour exécuter la tâche X ? » Ou bien, plus généralement, peuvent-elles vous dire ce qu’elles ont appris dans cette vidéo, et leurs réponses sont-elles alignées avec vos objectifs ? Puis écoutez attentivement leurs réponses. Si elles ne correspondent pas avec ce que vous attendiez, vous saurez alors que vous devrez modifier certaines choses.
Enfin, regardez ce qui a fonctionné par le passé. Existe-t-il déjà des vidéos similaires à la vôtre ? Si c’est le cas, jetez y un coup d’œil et examinez ce qui a et n’a pas fonctionné.
#4 Structurez votre série de tutoriels
Il y a trois points principaux à prendre en compte lors de la structuration de votre série de tutoriels :
L’ordre chronologique – La série doit-elle être visionnée dans un ordre précis ? Ou les utilisateurs peuvent-ils visionner chaque vidéo indépendamment sans remettre en cause les objectifs de la formation ? Si vous organisez bien les choses, vous pourrez peut être obtenir le meilleur des deux mondes.
La participation active – Qu’attendez-vous de vos utilisateurs lorsqu’ils regarderont vos tutoriels ? Qu’ils suivent vos vidéos en ayant leur logiciel ouvert sur leur écran, ou qu’ils regardent simplement et retiennent ce que vous faites ?
L’évaluation – Lorsque les utilisateurs ont achevé de visionner votre série de tutoriels, qu’attendez-vous qu’ils fassent ? Cette série comportera –t-elle des évaluations réparties en cours de route ou à la fin ? Si ce n’est pas le cas, où voulez-vous qu’ils aillent après ou que voulez qu’ils fassent une fois qu’ils ont fini ?
#5 Créez le contenu
La création des vidéos elles-mêmes est la partie la plus longue de tout le processus. Cela dit, si vous soignez bien votre planification, vous pourrez réduire nettement les temps de production. Pour démarrer la création de votre premier tutoriel, consultez la vidéo ci-dessous.
Si vous désirez en savoir plus sur le montage dans Camtasia, consultez nos autres tutoriels à https://www.techsmith.com/tutorial-camtasia.html?_ga=2.186586601.1912928465.1506965777-1721778555.1461260487

#6 Evaluez et améliorez
Une fois vos vidéos terminées, les publier est un peu comme si vous assistiez à la première d’un film que vous avez créé. Cela doit être l’occasion pour vous d’évaluer ce que pense votre auditoire. Les informations que vous récolterez pourront vous aider à mesurer le degré de réussite de votre contenu et à déterminer son évolution future. En fonction de ces retours et commentaires, vous pourrez ainsi être amené à faire des changements majeurs de la structure et le rythme de vos tutoriels. Il est donc important pour vous de planifier la collecte et le traitement des commentaires et appréciations de vos utilisateurs.
La première chose à décider est à quoi doit ressembler le succès de vos tutoriels. Comment saurez-vous si vos utilisateurs ont rempli vos objectifs de formation ? C’est le bon moment pour réunir tous les intervenants et tous vos collaborateurs impliqués dans le projet pour élaborer une réponse collective à cette question. Sur le long terme, cela fluidifiera la communication et facilitera les échanges sur les succès et les échecs du projet.
Enfin, décidez de quels retours vous avez besoin pour mesurer précisément le degré de succès de votre série de tutoriels. Tous les retours n’ont pas la même importance, et il est important de réfléchir au type d’informations qui a la plus de valeur pour vous. Par exemple, est-il plus important d’avoir des conversations informelles avec vos utilisateurs, ou de se fier principalement à des chiffres, tels que des statistiques d’utilisation et des résultats d’évaluation ? Quels éléments vous aideront à comprendre si vos utilisateurs ont rempli vos objectifs de formation ?
Tous ces retours une fois en main, commencez à analyser le succès de votre série et à rassembler des recommandations sur des améliorations à venir.

Par Doug Brunner
9 octobre 2017