Réussir ses vidéos de formation d’entreprise

La vidéo est l’un des vecteurs les plus prisés pour diffuser et consulter des contenus sur Internet, notamment avec Facebook, Twitter et Snapchat. Les employés sont donc particulièrement réceptifs à ce support dans les programmes de formation d’entreprise. Les formateurs, les designers de formation et toutes les personnes qui contribuent à la formation des employés dans l’entreprise peuvent en profiter. Ce billet a pour but d’examiner chaque étape de la création d’une vidéo de formation réussie. Nous verrons les différents types de vidéos et les techniques de montage que vous pouvez utiliser. C’est parti !

1re étape : définissez votre sujet


Avant toute chose, vous devez trouver un sujet qui ait une utilité. Or de nos jours, les gens sont souvent prompts à donner des informations. Pour choisir le bon sujet, déterminez le public auquel vous vous adressez. Vous devez ensuite parfaitement cerner la nature de ce public et ses besoins. Prenez le temps d’effectuer les recherches que ces personnes associent aux sujets qui les intéressent le plus. Adaptez vos méthodes de recherche à la situation géographique et à l’ampleur de votre public. Si vous êtes chargé de la formation en interne, il peut être judicieux de vous entretenir avec les employés. Si vous rédigez une documentation pour des utilisateurs externes ou un public plus large, le sondage peut être un excellent moyen de recueillir des informations. Voyez s’il existe des forums et d’autres ressources en ligne. Centrez votre sujet sur une idée claire et concise. Si vous avez du mal à le faire, envisagez de faire deux sujets distincts, le second venant compléter le premier. Une série de vidéos est un très bon moyen de proposer des formations utiles et faciles à assimiler.

2e étape : choisissez le format de votre contenu


La deuxième étape pour arriver à une vidéo de formation réussie consiste à choisir un format. Lorsque vous commencez à travailler sur la vidéo, tenez compte des ressources disponibles, du temps dont vous disposez et des attentes des différentes parties prenantes. Il existe différents types de vidéos de formation, et le temps et le travail à fournir pour les réaliser varient. Voici quelques-uns des formats que vous pouvez choisir.

  • Vidéocapture d’écran Une vidéocapture d’écran est un enregistrement vidéo de votre écran d’ordinateur. Si vous formez des utilisateurs à un nouveau logiciel ou système informatique, votre vidéo de formation en contiendra probablement une. Il peut s’agir de contenus informels mais aussi de productions très élaborées.
  • Microvidéo Une microvidéo est une vidéo de très courte durée (entre cinq et quinze secondes) qui sert à illustrer un processus ou une notion unique. Les microvidéos sont parfois dépourvues de commentaire vocal, qu’elles remplacent par des éléments visuels ou du texte. Ce format peut être judicieux si vous voulez présenter plusieurs processus simples qui sont trop brefs pour justifier la création d’une vidéo plus longue.
  • Vidéo de présentateur
    Dans le cas d’une formation en direct, envisagez d’enregistrer la session afin de créer une vidéo de présentateur. Vous pouvez ensuite monter l’enregistrement et l’intégrer dans votre programme de formation.
  • Démo vidéo
    Si vous formez des personnes sur des processus physiques, une démo vidéo peut être le format approprié. Ce type de vidéo fait intervenir un « animateur » et montre aux spectateurs comment fonctionne un produit, service ou processus donné. De nombreuses vidéos de bricolage sur YouTube suivent ce format.
  • Jeu de rôle
    Dans une vidéo en jeu de rôle, un scénario est mis en scène pour aider les spectateurs à se représenter une situation donnée et mieux comprendre son déroulement. Ce format est utile pour montrer comment appréhender des appels commerciaux, des processus d’assistance technique et autres interactions sociales. Cela demande de maîtriser un peu le jeu d’acteur, mais votre sujet concerne des compétences comportementales, ce format peut être le plus adapté pour aider les spectateurs à se représenter certaines circonstances et situations.
  • Animation
    Les vidéos animées s’appuient sur des éléments textuels et graphiques pour faire passer un message. Elles demandent un certain savoir-faire artistique et technique, mais sont très efficaces pour capter l’intérêt de l’auditoire.
  • Vidéo interactive
    Il s’agit là d’un nouveau format, une sorte de vidéo « dont vous êtes le héros ». Les spectateurs sont invités à réagir à des situations pour ensuite voir comment les événements se déroulent à partir de la décision qu’ils ont prise. Ce peut être un bon moyen d’encourager les spectateurs à participer. Si vous voulez qu’ils observent les conséquences de différentes décisions, vous pouvez essayer ce format.

3e étape : élaborez un script et un storyboard


Lorsque vous pensez à votre vidéo, une image précise vous vient certainement à l’esprit. Les scènes s’enchaînent dans l’ordre, les éléments visuels sont clairs et il ne reste qu’à prononcer les mots à voix haute. Bien sûr, si vous passez directement à l’enregistrement vidéo sans aucune préparation, il devient évident que tout ne s’organise pas aussi parfaitement que vous l’avez imaginé. Je le sais, parce que ça m’est arrivé. Mais cette impossibilité de passer immédiatement à la production n’enlève rien à la qualité de votre idée de départ. Elle montre simplement combien il est important de donner forme à ces mots, ces éléments visuels et ces séquences en les mettant sur papier à l’aide d’un script et/ou d’un storyboard. L’étape de préparation la plus importante est la rédaction du script. Créez un document dans votre traitement de texte préféré et commencez à écrire ce que vous voulez dire. Si vous concevez une vidéocapture ou une microvidéo avec enregistrements d’écran, détaillez le processus que vous voulez illustrer. Pour vous aider, vous pouvez imaginer que vous expliquez ce processus à un utilisateur assis à vos côtés. Une fois le script rédigé, créez un storyboard. Ce document représente le déroulement visuel de la vidéo par des esquisses ou des images simples. En général, j’effectue quelques captures d’écran ou des photos pour avoir une idée concrète de ce que je veux montrer. La conception du storyboard ne doit pas vous prendre trop de temps, et il est inutile de vous évertuer à réaliser des esquisses parfaites. Quelques bonshommes bâtons font très bien l’affaire.

4e étape : enregistrez et réalisez le montage


Les préparatifs étant terminés, vous pouvez commencer à enregistrer. Et nul besoin d’être vidéaste professionnel pour réaliser une bonne vidéo. Un peu de pratique suffit pour enregistrer une excellente vidéocapture d’écran. Et si vous avez opté pour un jeu de rôle ou une démo vidéo, vous avez certainement toute la technologie nécessaire à portée de main (indice : la caméra de votre smartphone). Une fois vos séquences enregistrées, plusieurs outils de montage vous permettent de peaufiner votre vidéo.

  • Annotations
    Dans les vidéocaptures d’écran, notamment, les annotations offrent un excellent moyen de mettre en avant certains éléments. Il est même possible de combiner les flèches et formes de légende avec des animations et du texte pour maintenir l’attention des spectateurs à l’endroit voulu.
  • Superposition de texte
    L’ajout de texte sur la vidéo permet de préserver l’attrait visuel tout en insistant sur des points clés. Inséré dans un bandeau de titre, il permet de présenter les intervenants ou de mettre l’accent sur un argument ou une idée.
  • Animations
    Faites apparaître du texte ou des formes dans votre vidéo ou faites-les bouger sur l’écran. Les animations sont excellentes pour varier et rehausser les éléments visuels de vos vidéos d’apprentissage. Les animations personnalisées sont une possibilité, mais les comportements Camtasia permettent d’ajouter rapidement des mouvements créatifs au texte, aux formes et autres éléments graphiques de vos vidéos.
  • Montrez le présentateur
    N’ayez pas peur de montrer le narrateur de votre vidéo. Dans les vidéocaptures d’écran, vous pouvez le faire en enregistrant la webcam, puis en insérant ces séquences au moment opportun, en général au début et à la fin. Veillez simplement à bien regarder la caméra !
  • Ajoutez de l’interactivité
    L’interaction est une technique de plus en plus courante dans les vidéos de formation d’entreprise. Grâce aux zones interactives, vous pouvez orienter les spectateurs vers un point précis de la vidéo, leur demander de réagir à un élément ou les guider vers l’épisode suivant d’une série.

5e étape : produisez, hébergez et diffusez


Nous voilà enfin à la dernière phase de la création de votre vidéo de formation : la production et l’hébergement. C’est un moment crucial puisqu’il s’agit de mettre la vidéo à la disposition des spectateurs. Vous devez tout d’abord produire votre vidéo. Cette opération permet de convertir votre projet dans l’éditeur en fichier vidéo. Vous avez certainement entendu parler de différents formats de fichiers, en particulier le format MP4, le plus courant et le plus utilisé. Sauf si vous avez une bonne raison de faire autrement, je vous suggère de produire votre vidéo dans ce format en conservant la taille utilisée pour le montage. Pour plus d’informations sur la production d’une vidéo dans Camtasia, consultez notre didacticiel sur la production et le partage. Une fois la vidéo produite, il est temps de l’héberger. Il s’agit de choisir comment mettre la vidéo à la disposition du public visé. YouTube et Vimeo sont des exemples de sites d’hébergement, mais il existe d’autres méthodes pour héberger une vidéo. Il est donc important de déterminer celle qui convient le mieux dans votre cas. Si vous voulez rendre votre vidéo publique, YouTube ou Vimeo est une bonne solution. Mais si vous voulez qu’elle soit uniquement accessible aux collaborateurs de votre entreprise, vous pouvez l’héberger sur le système LMS ou le site Web interne. Une autre solution consiste à utiliser Screencast.com, qui permet d’héberger des vidéos et des images, puis d’envoyer un lien aux personnes autorisées à les consulter. Si vous avez créé votre vidéo dans Camtasia, vous pouvez même la produire directement sur Screencast.com, YouTube ou Vimeo. Vous voilà prêt à réaliser vos propres vidéos de formation ! Vous avez d’autres questions ? Nous serions très heureux d’y répondre dans de futurs billets sur ce blog.

20 février 2018