7 erreurs à éviter lorsque vous enregistrez votre écran d’ordinateur

Vous êtes sur le point d’enregistrer votre vidéo, et vous voulez qu’elle soit réussie (et que sa réalisation ne prenne pas toute une journée). Qu’elle soit consacrée à une formation, un tutoriel, une démonstration ou une présentation, voici sept erreurs à éviter lorsque vous enregistrez votre écran d’ordinateur.

Erreur n°1 – Garder trop de logiciels ouverts

Comment pouvez-vous correctement expliquer une tâche si vous maintenez dans le même temps ouvertes 35 fenêtres Windows ? Encombrer votre écran d’ordinateur d’éléments inutiles ne peut que distraire votre auditoire. Et il n’y a rien de pire qu’avoir à s’encombrer d’applications et de logiciels inutiles avant d’arriver à ce que vous voulez vraiment montrer dans votre vidéo.

Meilleure pratique : Nettoyez votre écran avant de commencer. Ne laissez ouverts que les programmes et les fenêtres que vous avez prévu de montrer dans votre vidéo.

Erreur n°2 – Oublier d’allumer votre micro

Nous l’avons tous fait au moins une fois. Il n’y a rien de plus frustrant de réaliser à la fin d’une présentation réussie que votre micro est resté éteint du début à la fin. Ou que le micro était actif, mais que le volume était beaucoup trop bas, ou trop haut.

Meilleure pratique : Vérifiez toujours vos niveaux sonores avant de commencer à enregistrer. Faites un petit test d’enregistrement (30 secondes) puis repassez le pour vérifier que le bon micro est branché (utilisez-vous un micro intégré, ou un micro externe ?) et que le volume est réglé correctement.

Erreur n°3 – Trébucher sur vos mots de passe

Montrer des séquences de travail sur l’écran veut souvent dire se connecter – ce qui devient soudainement compliqué lorsque vous êtes habitué à ce qu’un mot de passe mémorisé le fasse pour vous. Même chose pour des noms d’utilisateur ou d’autres identifiants. Passer du temps à rechercher vos mots de passe peut ruiner votre présentation.

Meilleure pratique : Connaissez tous vos mots de passe avant de commencer l’enregistrement (et assurez-vous de connaître également les URLs des écrans de log in – spécialement pour des sites web que vous avez ouvert indéfiniment et dont vous ne connaissez pas l’URL d’accueil.

Astuce Pro : Il est parfois préférable de ne pas montrer la partie ‘saisie’ de la connexion, car c’est souvent ennuyeux. Vous pouvez facilement la supprimer. Dans votre vidéo une fois terminée, placez une transition au moment de la saisie – montrez les premiers caractères de votre mot de passe, puis sautez jusqu’à la fin lorsque vous êtes prêt à cliquer sur le bouton « connexion ». Votre auditoire saisira l’idée, mais n’aura pas à attendre la fin d’un processus qu’il a déjà compris.

Erreur n°4 – Oublier que vous avez un colocataire

Qu’il s’agisse de vos enfants, de votre épouse, de votre colocataire ou de votre chien, la loi de Murphy garantit qu’ils risquent fort de s’immiscer au moment le plus inopportun dans votre enregistrement. L’un quelconque de ces bruits de fond – pleurs, rires, éternuements, aboiements, ou questions du genre : « Qui a fini les corn flakes ? » s’intégrera dans votre présentation et sera difficile à supprimer par la suite. Ceci s’applique aussi à un ensemble de bruits courants dans des environnements de travail, tels que des conversations de couloir, des imprimantes, des sonneries de téléphone, ou d’autres provenant de fenêtres ouvertes – trains, motos, oiseaux ou tondeuses à gazon.

Meilleure pratique : Enregistrez dans une pièce au calme, fenêtres fermées. Mettez un mot sur la poste afin que tout le monde sache que vous êtes en train d’enregistrer, pour éviter tout bruit parasite.

Erreur n°5 – Entendre un ‘ding’ toutes les dix secondes

Recevoir des notifications est parfait, sauf quand vous êtes au milieu d’un enregistrement. Entendre sonner votre messagerie toutes les dix secondes est au mieux gênant, et perturbera votre vidéo. De plus en plus d’applications intégrant des notifications sonores, il est presque inévitable que vous entendrez un ‘ding’ indésirable, ou même verrez s’afficher un message d’alerte.

Meilleure pratique : Désactivez toutes vos notifications (messagerie, applications, etc.) avant de commencer. Si vous n’avez pas à enregistrer de sons provenant de votre ordinateur, éteignez la fonction audio.

Erreur n°6 – Aller trop vite

C’est peut-être parce que nous sommes un peu trop nerveux. Ou parce que nous connaissons trop bien le processus que nous allons beaucoup trop vite quand nous le présentons. Spécialement quand nous montrons en détail des manipulations sur l’écran, il est facile de faire décrocher notre auditoire en allant trop vite avec la souris.

Meilleure pratique : Avancez lentement dans vos explications. Ce qui peut sembler lent pour vous est probablement le bon rythme pour permettre à votre auditoire de bien comprendre ce que vous leur expliquez. Ceci s’applique aussi aux mouvements de votre souris. Ne faites pas de mouvements intempestifs. Privilégiez l’utilisation d’un enregistreur d’écran disposant d’un surligneur de curseur, pour mieux montrer vos mouvements.

Erreur n°7 – Improviser

Vous avez déjà fait cette manipulation un million de fois. Mais … une fois débranché le pilote automatique quand vous commencez à expliquer une à une toutes les étapes, les mots n’ont pas l’air de sortir, ou bien ils sortent trop vite et deviennent confus.

Meilleure pratique : Ecrivez un script à l’avance. C’est moins difficile que l’on peut le penser. Même une simple ébauche peut beaucoup aider. Pour un meilleur résultat, faites un premier essai complet enregistreur coupé. Vous serez surpris de constater à quel point une simple répétition peut vous aider à affiner votre discours.

Bien sûr, il y a d’autres moyens de rater un enregistrement, mais cette liste couvre les causes les plus courantes. Lorsque vous saurez comment éviter ces écueils, vous diminuerez le nombre de prises nécessaires, et serez plus satisfait du résultat final.

Prêt à commencer l’enregistrement ? Camtasia est un excellent outil de montage et d’enregistrement d’écran. Essayez-le gratuitement.

Par Dayna Amboy
6 November 2017